Les entreprises rurales après un an de pandémie

Juin 2021

Comment se portent les entreprises en milieu rural près d’un an après le début de la pandémie et comment voient-elles l’avenir? Statistique Canada a sondé ces dernières au début de l’année et le récent rapport donne une idée des préoccupations qui les habitent.

Assurément, les réponses diffèrent selon le secteur, mais elles trouvent un écho aux préoccupations du secteur agricole en particulier.

Les défis les plus communs auxquels s'attendaient les entreprises rurales au cours des trois prochains mois étaient l'augmentation du coût des intrants, les défis liés à la chaîne d'approvisionnement, les fluctuations de la demande des consommateurs et la capacité de recruter et de maintenir en poste des employés qualifiés.

L'augmentation du coût des intrants était la préoccupation la plus courante des entreprises rurales. Près de 40 % d’entre elles ont entrevu cet obstacle, ce qui correspond au double de leurs homologues des régions urbaines. La question des intrants est particulièrement sur la sellette pour les entreprises agricoles,  surtout depuis la hausse du prix des grains sur les marchés, tandis que celle concernant la main-d’œuvre est récurrente. La pénurie était déjà présente avant la pandémie et est plus présente en région. Les problèmes liés à l’arrivée de la main-d’œuvre étrangère ont également été soulignés à plusieurs reprises durant la dernière année.

Source: Statistique Canada

Une bonne nouvelle se trouve du côté des revenus. Moins de la moitié des entreprises rurales (45,8 %) ont enregistré une baisse annuelle de 10 % ou plus de leurs revenus en 2020, comparativement à plus de la moitié des entreprises urbaines (57,4 %). En agriculture, foresterie et pêche, les pertes sont inférieures à 10% en général bien qu’environ 15% d’entre elles aient affiché des pertes de 30 à 50% ou encore de plus de 50%. Les entreprises dans cette dernière catégorie semblent toutefois inférieures à 5%.

Statistique Canada note cependant que  malgré la croissance observée au cours de chacun des huit mois précédents, l’activité économique totale en janvier 2021 était encore inférieure d’environ 3 % au sommet du mois de février ayant précédé la pandémie.

Source: Statistique Canada